La Téléconsultation est-elle toujours adaptée?

Téléconsultationevent16 avril 2021

La Téléconsultation est disponible pour de nombreux cas d’usage : en cas de doute sur votre état de santé, plus besoin de se déplacer pour obtenir un avis médical. Vous pouvez contacter votre médecin en quelques minutes et même recevoir une ordonnance si nécessaire. 

Cependant, dans certains cas, la Téléconsultation est insuffisante, voire inadaptée. On vous explique pourquoi.

La Téléconsultation, une pratique médicale complémentaire

La Téléconsultation est un acte médical en vidéo à distance. Cette pratique est très adaptée lors de symptômes bénins (maux de ventre, fièvre..) car elle permet d’accélérer le processus de prise en charge : dès les premiers symptômes de maladie vous pouvez contacter un médecin et obtenir un diagnostic. De la même façon qu’une consultation physique, votre médecin peut vous envoyer une ordonnance ou un arrêt de travail lors de votre Téléconsultation.

Cependant, afin d’assurer un suivi médical optimal, la consultation vidéo reste une pratique complémentaire aux consultations physiques. La Téléconsultation étant une pratique réalisée à distance, elle peut être insuffisante voire inadaptée dans certains cas :

  • Urgence médicale nécessitant de se rendre aux services d’urgence (hôpitaux…)
  • Blessure physique, indigestions, symptômes aggravés : tout acte médical nécessitant une auscultation

La consultation vidéo a été mise en place dans le but d’être complémentaire au RDV en cabinet. Elle n’a en aucun cas vocation de le remplacer, elle existe dans le but d’améliorer le suivi médical des patients ainsi que de répondre au problème des déserts médicaux.

La Téléconsultation, un élément du parcours de soin

La consultation vidéo est  considérée comme un acte médical à part entière depuis 2018 (avenant n°6). L’Assurance Maladie prend en charge la Téléconsultation à condition d’avoir consulté le praticien dans son cabinet lors des 12 derniers mois et dès lors qu’il s’agit d’une consultation avec votre:

  • médecin traitant ou un autre médecin généraliste dans le cas où votre médecin traitant n’est pas disponible dans un délai compatible avec votre état de santé / si vous n’avez aucun médecin traitant déclaré ou que votre médecin traitant n’est pas disponible et que vous devez vous tourner vers un autre médecin. 
  • spécialiste en accès direct : Gynécologie, Ophtalmologie, Stomatologie, Chirurgie orale, Chirurgie maxillo-faciale, Psychiatrie, Pédiatrie, Neuropsychiatrie
  • spécialiste (hors accès direct) à condition d’avoir au préalable été orienté (via une ordonnance) par votre médecin traitant

Suite à la crise de la COVID-19, des mesures d’assouplissement ont été apportées afin de garantir un accès au soin pour tous tout en limitant les déplacements. 

Depuis mars 2020, en cas de symptômes de la COVID-19, vous n’avez plus besoin de passer par votre médecin traitant ou d’avoir vu votre médecin dans les 12 mois qui précèdent la Téléconsultation. La consultation vidéo avec un professionnel de santé est remboursée à 100% par votre assurance maladie.

En dehors de ces cas-là, la Téléconsultation reste possible mais dans le cadre d’un remboursement optimal, il est conseillé de répondre à un des critères cités plus haut.